29/01, Elne clôture le festival Maghreb si loin si proche: projections, hommage à Vautier, couscous


Enfin de retour sur Elne! Malgré l'impact d'une absence de 7 ans, les craintes et les mesures sanitaires qu'implique la COVID, le festival "Maghreb si loin si proche" organisé par Cinémaginaire en partenariat avec 7 communes dont Elne, Cabestany, Alénya, Argelès de la Marenda, Banyuls sur Mer... a connu un succès certain et a retrouvé Elne, le couscous partagé à la salle des fêtes, mitonné par des cuisinières de notre village, originaires du Maghreb, la salle René Vautier, qui fut l'invité du festival il y a bien longtemps déjà.

Merci infiniment à Yamina, Mahjouba, Dounia, Sabrina, Anissa, Aicha, Kheira ces dames à qui nous devons le repas de clôture, pour leur engagement toute la semaine ou presque dans des conditions pas toujours faciles. Merci à Nabil et au personnel communal qui ont assuré. Merci enfin, aux élus et surtout aux adjointes au maire Annie Pezin, qui a joué les petites et les grandes mains (dévoile la plaque en hommage à René Vautier avec Jean Pierre Bellay, délégué général du Festival à Cinémaginaire), à Rose Marie Mattiani, adjointe à la culture, Hayat Yousri elle aussi adjointe, qui a suivi les opérations, les courses... merci aux autres élus présents ou impliqués.

Soyons sûrs, malgré la jauge qui a gâché le bouquet final et engendré peut être une plus faible fréquentation, que c'est avec son maintien cette année que nous assurons la réussite de l'édition 2023 de ce magnifique festival créé en 1997.


Programmation du samedi 29 janvier au cinéma Vautier d'Elne

14 h 30, Nedjib Sidi Moussa a présenté"Qu’ils partent tous" de Sara Nacer et a ensuite animé un débat .

Nedjib Sidi Moussa est né en 1982 à Valenciennes dans une famille de réfugiés messalistes. Docteur en science politique, enseignant, il est l’auteur d’ouvrages : Dissidences algériennes (l’Asymétrie, 2021), Algérie, une autre histoire de l’indépendance (PUF, 2019), La fabrique du musulman (Libertalia, 2017).


À 16 h 30, Fatma Zohra Zamoun a présenté"Parkour(s)".

Fatma Zohra Zamoum choisit de faire des études à l’école des Beaux-arts d’Alger après son baccalauréat scientifique. En 1989, elle vient à Paris poursuivre ses études. Entre 1993 et 1998, elle organise de nombreuses expositions et écrit des textes sur l’œuvre d’artistes plasticiens algériens dont "Le XXe siècle dans l’art algérien" en 2003. Elle réalise de nombreux courts-métrages expérimentaux avant de se tourner vers la fiction en 2001. Par la suite, elle écrit deux romans. En 2005, elle réalise "La Pelote de laine", un court-métrage primé à travers le monde. En 2009, elle réalise "Z’har (Un) Lucky", un long-métrage expérimental et le documentaire intitulé "Le docker noir, Sembène Ousmane". En 2011, elle retourne à la fiction avec un long-métrage intimiste Kedach Ethabni.

141 vues0 commentaire

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

COLLECTIF

logo idee neuve.jpg
Journée enfants Elisabeth Eidenbenz à la

Journée enfants Elisabeth Eidenbenz à la

_ESB9044-OK

_ESB9044-OK

Porte_à_porte_4_02_201

Porte_à_porte_4_02_201

RP 100320 4

RP 100320 4

Rose Marie masques

Rose Marie masques

Porte_à_porte_80220

Porte_à_porte_80220

image0

image0

RP 100320 1

RP 100320 1

Trombinoscope liste-2

Trombinoscope liste-2

Trombinoscope liste-1

Trombinoscope liste-1

EHPAD ELne

EHPAD ELne

Arranchade

Arranchade

Elections illustration

Elections illustration

  • Instagram
  • Facebook