Congrès des maires ou réunion publique à Elne nos élus refusent le racket des fournisseurs d'énergie


Vendredi 14 octobre à Elne la municipalité avait convié la population à une réunion publique d'information et de décision concernant le véritable racket que communes et citoyens subissent sur les tarifs de l'énergie. 150 illibériennes et illibériens étaient présents dans la salle des fêtes pour entendre les explications des élus et surtout pour proposer la résistance à ce véritable hold-up. Il y avait vendredi à Elne colère et volonté d'agir... Des propositions ont fusé manifestation à la préfecture, pétition, porte à porte ...


le lendemain samedi 15 octobre à Saillagouse se tenait le traditionnel congrès des maires et adjoints du Département. Le maire d'Elne a eu l'occasion de faire l'intervention suivante qui a été approuvé par de nombreux applaudissements :

"Monsieur le Préfet, êtes vous prêt à venir gérer la commune d’Elne en 2023, car c’est ce qui va arriver si mon conseil municipal et moi-même décidons de payer la facture énergétique que l'on nous impose tout en continuant à réaliser le peu d’investissement que notre maigre budget nous permet.

Permettez moi d’abord une petite clarification sur les annonces faites ces dernières heures sur les tarifs d'électricité annoncés par le SYDEEL66. La commune D’Elne fait partie des 130 communes pour lesquelles le Syndicat Départemental d’Énergie et d’Électricité négocie les prix avec les fournisseurs d'énergie. Certes nous saluons les baisses que celui-ci a obtenu par rapport aux prix annoncés, cependant il convient de préciser les choses afin qu'ici et dans le Département tout le monde ait les mêmes les informations. Le Sydeel a donc obtenu de ramener à 70% les augmentations des tarifs jaunes (quasiment inexistants sur des communes comme Elne) et des tarifs verts inexistants sur la quasi totalité des communes. A noter que ces hausse sont déjà insupportable la où on payé 100 on paiera 170.

En revanche le Sydeel annonce une augmentation de 60% pour les tarifs bleus (moins de 36 kva) et c’est là qu’il faut clarifier, car ce n’est pas tout à fait juste. En effet, le tarif bleu se décompose en deux éléments essentiels l’éclairage public et les bâtiments (écoles, mairies, salles diverses, complexes sportifs). Pour l’éclairage public, le Sydeel66 a obtenu que le prix n’augmente pas mais compte tenu que la majorité des communes éteignent désormais l’éclairage public, comme à Elne, l’incidence sur la facture sera quasiment nulle. En revanche, et c’est là que le bas blesse, sur le tarif bleu bâtiment qui constitue l’essentiel de la facture des mairies et des particuliers le prix sera multiplier par 2,5.


Ainsi pour une commune comme Elne la facture de l’électricité passe de 370000€ en 2022 à 925000€ pour 2023 on peut y ajouter l’augmentation du gaz qui passe de 80000€ en 2022 à 320000€ en 2023. In fine pour 2023, c'est d'une facture énergétique totale de 1245000€ dont une augmentation de 795000 €, ajoutons-y l’augmentation des salaires des fonctionnaires décidée à juste titre par le gouvernement mais sans compensation pour les commune (plus de 200000€), l'on dépasse le million d’€ c’est-à-dire l’équivalent de l’excédent de fonctionnement que je bascule chaque année sur l’investissement.

Et que l'on ne vienne pas nous donner des leçons avec les économies, à Elne depuis deux ans la population accepte que nous coupions l'éclairage public.

Les bas de laine, excédents ou marges de manœuvre se font rare dans les mairies et en tout cas à Elne il n'y en a pas, et quand bien même il y en aurait, il serait injuste que ces sommes économisées qui appartiennent à nos concitoyens servent à alimenter les spéculateurs.


Qu’a comme choix le conseil municipal de la ville d'Elne, à part de celui de ne pas payer ?

- Augmenter de 23% le foncier bâti.

- Baisser le budget de fonctionnement 20% sachant que plus de la moitié est constitué d'une masse salariale incompressible.

- Ne plus investir le moindre euros dans la ville (école, voirie, rénovation énergétique, plantations...).

Monsieur le préfet nous sommes victime d’un racket et l’État doit nous protéger de ce racket.

Nos concitoyens et nous-mêmes ne sommes pas responsables de la libéralisation du marché de l’énergie; nous ne sommes pas responsables de la destruction du service public de l’énergie; nous ne sommes pas responsables de l’indexation du prix de l’électricité sur le gaz; nous ne sommes pas responsables de la scandaleuse spéculation sur l’énergie.

Le gouvernement nous annonce une augmentation de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) de 320 millions d'€. mais je me suis amusé à faire un calcul basique (même si la réalité de la répartition entre communes et communautés de communes est plus complexe) cette somme apparemment importante sera répartie entre 40000 communes et communautés de communes, cela donne 8000€ par entité. on sait déjà que le compte n'y est pas!


Nous exigeons une aide financière immédiate non remboursable, un bouclier tarifaire.

Des aides conséquentes pour la rénovation énergétique à grande échelle, la récupération de la TVA sur la facture énergétique

Et me concernant un vrai service public de l’énergie non soumis aux lois de la concurrence libérale.

Les élus locaux doivent réagir!!!"

72 vues0 commentaire

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

COLLECTIF

logo idee neuve.jpg
Journée enfants Elisabeth Eidenbenz à la

Journée enfants Elisabeth Eidenbenz à la

_ESB9044-OK

_ESB9044-OK

Porte_à_porte_4_02_201

Porte_à_porte_4_02_201

RP 100320 4

RP 100320 4

Rose Marie masques

Rose Marie masques

Porte_à_porte_80220

Porte_à_porte_80220

image0

image0

RP 100320 1

RP 100320 1

Trombinoscope liste-2

Trombinoscope liste-2

Trombinoscope liste-1

Trombinoscope liste-1

EHPAD ELne

EHPAD ELne

Arranchade

Arranchade

Elections illustration

Elections illustration

  • Instagram
  • Facebook