• Elne comm'une idée neuve

Des médecins nous ont envoyé des témoignages anonymes ou signés, nous en publions quelques uns.


Depuis des semaines maintenant les professionnels de santé hospitaliers ou libéraux, infirmières, médecins, soignants, agents d'entretien, ambulanciers... sont en première ligne de front, face au COVID19. Certains nous ont envoyé leur témoignage et nous avons décidé d'en publier des extraits sans les modifier. C'est aussi notre manière de leur rendre hommage.


Médecin anciennement inscrit dans le département 93, toujours en exercice de la médecine, elle vit aujourd’hui à Elne et signe son témoignage "un médecin d'Elne, énervé! car en danger par manque de protection!" et vient de recevoir un message du Conseil Départemental de l'Ordre des médecins :

« Chère Consœur, Cher Confrère,

Grâce à la générosité du Conseil Départemental de la Ville de Paris de l'Ordre des médecins qui lui-même l'a obtenu d'un don d'une société d'assurances, nous sommes en possession de : - 500 masques FFP2 (périmés depuis 2013. - 500 masques chirurgicaux.

(…)

Nous comptons sur votre confraternité pour ne réserver ces masques qu'aux praticiens qui sont au contact des patients et qui arrivent à la fin de leur dotation.

Les modalités de distribution se feront de la manière suivante : 1. Appel téléphonique au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis de l'Ordre des médecins (01 45 28 08 64) pour vous positionner et vérifier que le stock n'est pas épuisé. 2. Remplir et signer la décharge de responsabilité ci-jointe. 3. Vous présenter au CDOM 93 avec une photocopie de votre carte professionnelle (une personne peut être porteuse de plusieurs cartes professionnelles). 4. En échange de ces deux documents, nous vous remettrons 10 masques FFP2 et 10 masques chirurgicaux par carte professionnelle.

Bien sûr, nous ne pouvons pas aller plus loin que le stock qui nous a été remis.

En vous remerciant de votre investissement, je vous présente mes meilleurs sentiments confraternels.

Docteur Jean-Luc FONTENOY, Président »

Ce médecin ajoute à son témoignage : «J'aimerais que certaines personnes en responsabilité (et également médecins), fasse de même et mette à disposition leurs masques FFP2. Sinon, je considère cela comme non assistance à personne en danger. En effet, les personnes en première ligne face au COVID 19 sont les médecins, infirmiers et paramédicaux, secrétaires médicales. Nous passons plus de 15 minutes par jour à moins de 1 mètre de distance des patients malades. Ce qui n'est pas de cas de l'immense majorité de nos concitoyens. À bon entendeur, salut !"


Témoignage d’un médecin d’une commune des Albères, dont l’un des associés va au centre covid19 de Perpignan, les autres restent au cabinet pour consultations, visites à domicile et téléphone.

« … Il y a un soutien mutuel face à une pandémie inédite qui crée de l'anxiété chez tout le monde et aussi chez les docteurs. Du coup ça permet d'échanger entre nous. Deuxième avantage que j'y vois, c'est de pouvoir libérer du temps pour les centres Covid, éventuellement faire des visites, faire des rotations pour nous mettre au repos.... »


Le témoignage Jean Claude Jourda, docteur généraliste à Elne (extraits)

« … Ce qui me frappe, c’est la peur panique de la population, peur de la maladie mais aussi peur des soignants. Cette peur est largement entretenue par les images horribles venues du monde entier, images des hôpitaux madrilènes, charniers iraniens... » … «Cette crise n’a pas été préparée au niveau national, je travaille avec un minimum de masques mais suffisamment pour protéger au mieux mes patients. Cet amateurisme de nos dirigeants, ce manque d’écoute des demandes de l’hôpital devront être analysés après cette crise sanitaire pour que ça ne se renouvelle plus. Sur le plan de notre commune, je ne peux que regretter un manque flagrant de réponse à cette crise sanitaire. Aucune distribution de masques pour les médecins, ni aux gendarmes qui se retrouvent très exposés, alors que la commune en a récupéré un bon millier stocké depuis 2011 quand nous étions menacés par le H1N1. Aucune coordination entre les soignants. Je m’informe sur la situation sanitaire de notre village au travers des soignants que je rencontre durant mes tournées. »... « Les personnes que je vois sont très inquiètes de leur avenir professionnel et les mesures gouvernementales prises ne les rassurent pas. »


282 vues

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

MUNICIPALES 2020

  • Instagram
  • Facebook
Aucun événement à venir pour le moment

©2019 par elnecommuneneuve. Créé avec Wix.com