Elne a célébré ses patronnes Eulalie et Julie.


Sainte Eulalie, « patronne » d’Elne, se célèbre le 10 décembre. Il fut un temps pas si lointain où la ville et les familles illibériennes célébraient la fête du village en grande pompe et le jour même. La foire arrivait, les bals et animations étaient partout, on étrennait les vêtements neufs et beaux, achetés pour servir tout l’hiver, on invitait parents et bons amis des villages voisins pour passer la journée à Elne et partager la meilleure table possible en fonction des moyens de chaque foyer. Aujourd’hui les fêtes de village sont bien différentes partout. Elne n’échappe pas à la règle, malgré les efforts d’une association de commerçants redynamisée. Tout n’est certainement pas fait pour retrouver une belle fête de village, empreinte de joie, d´animation, de culture et de catalanité. Reste la procession, réintroduite au début des années 2000 suite à une sorte de pari entre Bernard De Roquette Buisson disparu depuis, le maire de l’époque Nicolas Garcia et l’évêque André Marceau qui prêche désormais sous d’autres cieux. Reste aussi la belle et éternelle messe de Sainte Eulalie aux accents catalans d’une cobla. Mécréants, athées ou agnostiques, qui n’a jamais entendu sous les voûtes de la millénaire cathédrale romane d’Elna les merveilleux sons, harmonieusement mêlés pour une mélodie, d’une tenora, d’un tible, d’un fiscorn ou d’un flaviol, n’a jamais rien entendu! De même que le ball d’ofici, en fait une sardana de Germanor (une sardane de fraternité), sur le parvis de la cathédrale sous un beau soleil d’automne est un moment fort de cette fête. Quelques membres de notre collectif l’ont même dansé!

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

MUNICIPALES 2020

  • Instagram
  • Facebook

©2019 par elnecommuneneuve. Créé avec Wix.com