top of page

Elne de plus en plus pénalisée par le président de la comcom. Les élus d'Elne quittent la séance.



Depuis des années (juillet 2020) la commune d'Elne et ses représentants sont mis au banc de la communauté de commune par le président. Chantiers qui trainent en longueur, réfection minimale des voiries défoncées, collecte des ordures ménagères qui laisse à désirer, médiathèque et PIJ obsolètes et "sanctions financières". Notre population, notre ville ne mérite pas ça! Nous avons décidé de dire "ça suffit!", nous avons quitté le dernier conseil communautaire qui n'est rien d'autre qu'une chambre d'enregistrement et allons nous adresser au Préfet voir au juge administratif. Voici la déclaration que nous avons lu et envoyé à la presse avant de quitter la réunion.

"Monsieur le Président,

Mesdames Messieurs les conseillers communautaires,

Les élus d’Elne n’ont pas l’habitude de pratiquer la politique de la chaise vide, mais nous ne voyons pas l’utilité de notre présence dans ce genre de réunion ou quoi qu’on dise ou quoi qu’on fasse, nous ne sommes pas écoutés et bien évidemment encore moins entendu. C’est pourquoi cette déclaration que nous souhaitons voir figurer dans le procès-verbal de ce conseil communautaire.

Depuis le début de cette mandature et le premier jour de l’élection des vice-présidents, la commune d’Elne et son maire, donc en réalité sa population, sont ostracisés.

La répartition des fonds de concours projets en est aujourd’hui l’exemple le plus flagrant, mais je pourrai en développer d’autres. Je garde cela pour la justice que nous envisageons de saisir dans les jours ou semaines qui arrivent.

Vous avez modifié, prétextant un avis de la chambre régionale des comptes, le mode de répartition de ces fonds destinés à l’aide aux investissement des communes qui composent la communauté de communes.

A notre connaissance nous sommes la seule communauté de communes du département qui procède de la sorte. Le choix que vous avez fait entériner par la majorité pénalise Elne qui est la deuxième commune de notre collectivité, la seule à avoir un contrat de ville dans la communauté de communes mais aussi dans le département hors Perpignan. Au reste vous avez changé les règles du jeu au milieu de la partie c’est inadmissible.

Sans doute le fait qu’avec l’ancien système Elne ait pu avoir un tout petit avantage par rapport aux autres communes et à Argelès était pour vous insupportable. Peut être aussi avez-vous choisi une nouvelle répartition des fonds de concours projets favorisant la méthode, comme vous avez été obligé d’en convenir, du « premier arrivé, premier servi » et force est de constater que vous, vous aviez déjà des projets prêts à présenter.

Le résultat des courses est qu’Elne ne pourra pas avoir de tout le mandat le moindre euro de fonds de concours projets dans une communauté de communes où elle apporte largement sa contribution financière.

Dans la situation de notre commune, nous ne pouvions pas amener un projet ficelé pour la fin d’année 2023. A ma connaissance, nous ne sommes pas les seuls dans ce cas mais les autres n’ont pas été pénalisés. Vous êtes venu à Elne, on vous a fait visiter nos projets, notamment l’espace Salitar.

De même nous vous avons envoyé un courrier en date du 2 mai 2023 où figuraient trois propositions : la salle Héléna, l’espace Salitar et la maternité d’Elne dont chacun connait ici la situation. Pour ne prendre que ce dernier projet, qui peut affirmer dans cette assemblée qu’il ne constitue pas un intérêt communautaire et en tout cas au moins aussi communautaire que les digues d’un port, que le centre-ville d’un bourg ou des terrains de tennis.

Si vous aviez eu la volonté d’aider la deuxième commune du territoire que vous présidez, celle où la population est la plus en difficulté, vous auriez pu retenir un de ces trois projets, vous rapprocher du maire et lui demander des détails sur celui-ci (faisabilité, financement etc…).

Je passe sur l’attitude inacceptable que vous avez eu à l’égard du directeur général des services de la commune d’Elne alors qu’il me représentait étant empêché moi-même par un problème familial dont chacun ici connait l’issue.

Monsieur le Président nous sommes convaincus que vous ne voulez pas de nous dans cette communauté de communes et manifestement vous n’êtes pas le seul.

Voilà pourquoi nous envisageons d’intenter une action en justice et voilà pourquoi aussi nous allons écrire au Préfet en lui demandant de changer Elne de communauté de communes en précisant que si nous n’étions pas entendus nous pourrions aller jusqu’à une démission collective des élus de la majorité d’Elne de notre conseil communautaire.

Nous concernant, nous allons quitter la salle immédiatement, mais il vous revient Monsieur le Président, et nous entendons que cela soit fait par courrier, de nous faire une proposition écrite visant à démontrer que notre ville et sa population pourront accéder au fonds de concours projets qu’elle contribue largement à alimenter par les impôts de ses ménages, de ses entreprises et la part DGF que rapporte ses habitants."

237 vues0 commentaire

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

COLLECTIF

logo idee neuve.jpg
  • Instagram
  • Facebook
bottom of page