top of page

Grave sècheresse jamais connue depuis des années, la ville d'Elne relayera l'arrêté préfectoral.



Le 22 février s’est tenue une réunion exceptionnelle du comité ressource en eau des Pyrénées-Orientales. L’ensemble des partenaires impliqués dans la gestion de la sécheresse syndicat mixte des nappes de la plaine du Roussillon (présidé par le maire de notre commune), collectivités locales, usagers, experts et services de l’État) ont pu constater l’état des ressources en eau du département et partager leurs préoccupations concernant la sécheresse en cours et l’accès à l’eau en 2023.

1 - La sécheresse que nous connaissons est sans précédent

L’hiver n’a pas apporté son lot de pluies espérées. Ce manque de précipitations empêche notamment les nappes phréatiques de se recharger et maintient les sols dans un état de sécheresse prolongé. Ce phénomène qui a démarré en juin 2022, toujours en cours, est le plus long et le plus intense depuis le démarrage des suivis de l’humidité des sols par Météo France en 1959.

Les nappes souterraines de la plaine de Roussillon, ressource primordiale du département pour de nombreux usages, dont l’eau potable, sont dans un état plus dégradé. Les techniciens du syndicat des nappes ont révélé que mis à part un piézomètre sur Perpignan, l'ensemble des nappes plioquaternaires du Département sont en dernier niveau de crise.

La reconstitution des stocks d’eau, cruciale en hiver, n’a pour l’instant pas eu lieu et la situation des nappes continue de se détériorer.

Sur tous les cours d’eau du département, les débits sont également bien inférieurs aux valeurs habituelles pour la saison.

2 - En conséquence, les mesures de restrictions seront prolongées et renforcées

Le préfet des Pyrénées-Orientales a décidé de renforcer les restrictions d’usage déjà en vigueur depuis l’été dernier et de placer l’ensemble du département au niveau d’alerte renforcée jusqu’au 30 avril 2023, ce qui implique notamment pour les usages économiques un niveau d’effort de 50 % par rapport aux droits habituels.

Afin de protéger davantage nos ressources en eau pour les usages prioritaires (eau potable, agriculture, économie), et en concertation avec les représentants des maires et du monde économique, le préfet a décidé de mesures complémentaires.

Ainsi, et jusqu’au 30 avril, il est interdit aux particuliers :

  • d’arroser les pelouses,

  • de remplir les piscines individuelles

  • ou encore de nettoyer son véhicule (sauf en station de lavage).

Ces restrictions concernent également les collectivités locales pour l’arrosage :

  • des espaces verts, des stades

  • et le lavage de voiries ou terrasses à grande eau.

La liste complète des usages limités ou interdits est précisée dans l’arrêté préfectoral et dans des documents pédagogiques.

Enfin, le préfet des Pyrénées-Orientales en appelle à la responsabilité de tous les usagers. En saluant les efforts notables déjà engagés par les acteurs du territoire, le préfet incite chacun à intensifier les mesures d’économies ou de lutte contre le gaspillage.

Un nouveau comité ressource en eau se réunira le 21 mars 2023.


plaquette_alerte_renforcee_2023
.pdf
Télécharger PDF • 821KB


liste_communes_secheresse
.pdf
Télécharger PDF • 128KB

2023_02_23_arrete_prefectoral_secheresse
.pdf
Télécharger PDF • 4.24MB

79 vues0 commentaire

Comments


ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

COLLECTIF

logo idee neuve.jpg
  • Instagram
  • Facebook
bottom of page