• nico-cat-garci

La question de l’eau au cœur des enjeux des années qui viennent.

Les eaux souterraines de la plaine du Roussillon constituent une ressource indispensable pour l’eau potable, et pour l’agriculture irriguée. Ce jeudi 26 septembre, sous l'égide du syndicat des nappes de la plaine du Roussillon animé par Nicolas Garcia, vice-président du Département, membre de notre collectif « Elne, comme une idée neuve », la Commission Locale de l’Eau (la CLE) animée par Francis Clique (agglo de Perpignan) une instance qui regroupe tous les acteurs concernés par la gestion des nappes en Roussillon, a validé à l’unanimité son plan de gestion pour les 10 ans à venir, le SAGE : Schéma d’Aménagement et Gestion des Eaux.

Le SAGE concerne directement ou indirectement tous les habitants du Roussillon, notamment parce qu’ils sont consommateurs d’eau potable, et que celle-ci provient à 95% des nappes.

Le SAGE prévoit toutes les mesures nécessaires pour préserver les nappes d’une surexploitation et garantir leur bonne qualité sur le long terme. Ainsi, elles pourront continuer à être sollicitées de manière raisonnable. Les mesures concernent :

 L’aménagement du territoire, pour que les projets d’urbanisation ou de développement soient conditionnés à la disponibilité de l’eau

 Le partage de l’eau, à travers des quotas maximums pour chaque catégorie d’utilisateur (eau potable, agriculture, tourisme etc.)

 Les économies d’eau, afin de réduire les fuites, et que chaque activité utilise uniquement le minimum d’eau nécessaire

 Les forages, pour faire en sorte qu’ils soient mieux connus et de bonne qualité

 La protection de la qualité des eaux, par des actions de prévention notamment

 La gestion collective, afin que les mesures prises sur les cours d’eau soient cohérentes avec celles prises sur les eaux souterraines.

Après cette validation, le SAGE fera l’objet d’une enquête publique, du 12 novembre au 13 décembre, afin que les citoyens puissent le consulter et donner leur avis. A partir du 12 novembre, chacun.e pourra réagir, en se rendant dans sa mairie, sur Internet (site du Syndicat des nappes du Roussillon ou de la DDTM 66), ou dans un des lieux d’enquête qui sera précisé par l’avis d’enquête publique à paraître dans l’Indépendant. Parce qu’elle dans une zone de développement démographique prisée, parce qu’elle se situe dans une unité de gestion sous tension (Aspres-Reart), parce que sous ses pieds se trouve l’une des plus grandes réserve d’eau quaternaire (nappe superficielle) du Departement provenant d’un ou plusieurs bras du paléo chenal du Tech), parce qu’elle est dans le périmètre d’irrigation du plan d’eau de la Raho, Elne est au cœur de la question de l’eau. Il est bon que cela soit un illiberien qui porte cette question au Département.




30 vues

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

MUNICIPALES 2020

  • Instagram
  • Facebook
Aucun événement à venir pour le moment

©2019 par elnecommuneneuve. Créé avec Wix.com