top of page

Maternité d'Elne : émouvant vernissage d'une expo sur les femmes migrantes sauvées en Méditerranée!


Samedi 15 avril à la Maternité d'Elne là même où, entre 1939 et 1944, Élisabeth Eidenbenz et son association, sauvèrent des centaines de femmes et d'enfants qui eux aussi fuyaient la mort, la répression, le totalitarisme et qui eux aussi furent d'abord refoulés puis accueillis comme des parias, des gens dangereux dans des camps de concentrations sans rien à même le sable, par une France qui non seulement pratiqua la non intervention mais aussi le délit de non secours à personne en danger. Ce qui fera dire au maire d'Elne dans son intervention :"On dit que l'histoire ne se répète pas mais parfois elle bégaie" et l'édile d'ajouter "si en 1939 il y avait eu la Méditerranée à la place des Pyrénées, parmi les 475000 républicains Espagnols qui fuyaient le franquisme, les bombardements, les combats un très grand nombre seraient morts noyés".

Il n'y avait sans doute pas meilleur lieu que la Maternité pour accueillir la magnifique et bouleversante exposition de l'association SOS Méditerranée "Des Femmes à la Mer". L'association civile européenne de sauvetage en mer qui à bord de son bateau orange l'"Ocean Viking", armé en Norvège, consacre son activité à sauver les migrants qui se noient en Méditerranée.

L'expo visible pendant plus d'un mois à la Maternité et dans le hall de la mairie d'Elne, parle de la vie et du sauvetage de ces femmes secourues aussi par l'Aquarius.

Histoires fortes, insupportables de migrantes pour survivre, sauver un garçon de la famine, une fille de l'excision ou du mariage forcé. Histoires de très longues marches dans le désert, d'esclavage sexuel, de prostitution forcée et de naufrages...

SOS Méditerranée a déjà sauvé 37000 de ces femmes et ces hommes ( plus de 500 ont déjà été recensés morts noyés depuis le début de l'année). Des êtres humains rejetés par l'Europe au mépris des règles internationales du sauvetage en mer.

Europe qui cyniquement paie la Libye pour faire "ce boulot humanitaire" à sa place. Un peu comme si on confiait la survie des crocodiles à un syndicat de maroquiniers.

Parmi les nombreux bénévoles de l'association SOS Méditerranée présents à ce vernissage, Louise 13 ans collégienne de 4ème qui a ému aux larmes les participant.e.s lorsqu'elle a donné les raisons de son engagement.

Vraiment ne manquez pas cette exposition visible à la Maternité d'Elne, vous n'en sortirez pas indemne.

52 vues0 commentaire

ELNE COMM'UNE
IDÉE NEUVE

Pour une Cité ouverte, exemplaire, dynamique, accueillante, conviviale, solidaire.

COLLECTIF

logo idee neuve.jpg
  • Instagram
  • Facebook
bottom of page